20 November 2007

Voyage jusqu'au bout des Cieux

Voici un petit "tutoriel" ou un "step by step", appelez ça comme vous voudrez. Je vais vous expliquer pas à pas la démarche complète de réalisation de cette illustration. Voir l'envers du décors est toujours intéressant et cela permets de voir comment on travaille et de partager un peu plus son univers. Et puis comme le travail d'illustrateur se fais la plus part du temps seul avec ses pinceaux, ça permet de s'ouvrir un peu au monde extérieur...

Étape 1: les recherches

J'effectue toujours pas mal de croquis préliminaires avant chaque dessin, pour mettre en i
mage une idée. C'est une étape importante car c'est de là que ressortira le dessin final. Ici je voulais mettre en image un "Nefallon" (une nef volante ) en pleine expédition au fin fond des Cieux. Je voulais qu'il se trouve en mauvaise posture pour montrer la dureté du voyage. J'ai alors eu l'idée d'humaniser les élément se déchaînant avec un visage de nuage qui avalerai la flotte de l'expédition dans un maelström qui lui sert de bouche...
j'ai réunis ici les principaux croquis qui ont servis aux recherches.

Étape 2: le crayonné

Pour donner une bonne dynamique au dessin, j'ai décidé de le faire en panoramique de 25cm x 60cm sur du papier 300 pour qu'il résiste à l'acrylique. Ensuite je le scotche avec du chatterton mauvais marché (tout
simplement car il colle mal et n'abîme pas la feuille quand on l'enlève) sur une feuille de carton épais pour avoir une bonne stabilité et avoir de belles marges blanches. J'entame alors le crayonné...

Étape 3: la couleur

Je choisi ma gamme de couleur et mes brosses. Comme je veux une ambiance orageuse et sombre j'opte pour du Bleu Violet, du Bleu de Cobalt, de la Terre d'ombre Brûlée, de l'ocre rouge, de l'ocre jaune et du blanc de titane. Les Ocres et le blanc serviront pour les zones claires. Je prends des brosses légèrement arrondies ; une petite et une moyenne (taille 5 et taille 2). Je commence toujours par le fond, c'est beaucoup plus facile après pour intégrer les éléments principaux. Par ce procédé le tout reste cohérent et les personnages ou autres éléments ne paraissent pas "collés" sur le fond. Je travaille zone par zone, c'est beaucoup plus facile. Par ailleurs, plus le crayonné sera précis et plus le travail de la couleur sera facilité. C'est une étape à ne pas négliger. Pour la réalisation des nuages, il est important de garder à l'esprit la notion de volume pour avoir cette impression de nuages lourd.


Le fond terminé, je m'attaque au Nefallon. L'ambiance étant pausé, je n'ai aucun mal à intégrer le sujet. J'utilise des couleur dans les teintes marron pour obtenir quelque chose de doux et subtile. (ocre jaune, ocre rouge, terre d'ombre brûlée, rouge vermillon, blanc de titane, vert oxyde de chrome, jaune sahara). Je prends un pinceaux très fin, je ne saurais vous dire la taille tellement il s'est amenuisé avec le temps !


Le Néfallon terminé, j'ajoute les autres Nefallons pour donner de la profondeur ainsi que les détails finaux comme les éclairs, l'agrandissement du maelström, les détails du drapeau, les motifs sur le ballon, des pointes de lumière ça et là...

Ensuite j'enlève délicatement le chatterton pour ne pas arracher la feuille. J'obtiens ainsi de belle marges et un cadre propre. Maintenant elle est prête à être amené chez l'encadreur pour l'exposition...


12 November 2007

Reconnaissance tardive...

Le 27 octobre, il y avait l'inauguration du livre d'un grand sculpteur, malheureusement méconnu de tous: mon grand-père. Ce livre retrace la vie de cet artiste en 40 pages (ce qui est bien peu, mais bon ) le tout accompagné de photos de ces travaux. Il n'a jamais rien vendu et sculptait pour son plaisir. La plupart de ses oeuvres font partis des murs de sa maison. Il sculptait la pierre ou le granit et les incorporait avec la maçonnerie. Passionné d'art orientaux, il s'est reconstitué chez lui au fil des années un jardin exotique peuplé de ses créations et de pagodons en pierre... Je pense qu'inconsciemment il m'a inspiré tout au long de ma jeunesse et ça ne doit pas être par hasard si je fais cette profession aujourd'hui : illustrateur...